November 2, 2017

October 22, 2017

August 16, 2017

Please reload

Posts Récents

La science valide !

January 8, 2017

 

Quelle joie de lire cet article paru dans une revue scientifique : Sciences et Avenir, car enfin la science valide ce que je dis depuis plusieurs années, à savoir que tout être humain a des résistances mentales incrustées inconsciemment dans le cerveau. Cela est à présent prouvé.

 

Depuis des années je base mes cours, mes conférences et mes soins sur cela, et c'est pour moi une grand joie que de savoir que les scientifiques s'approchent de plus en plus de la multidimension, parfois sans même s'en rendre compte.

 

Car nous parlons ici de l'adn multidimensionnel, de l'inconscient, des mémoires collectives etc etc, même si les scientifiques ne peuvent encore l'identifier et le définir de cette manière. Et ce qui me réjouit, c'est d'observer que les scientifiques ont de plus en plus d'outils technologiques puissants pour pouvoir prouver ce que les travailleurs avec l'énergie font de positif pour la planète, pour les autres êtres humains également. Cela est également une grande victoire et un immense soulagement, car les personnes avec un don vont de moins en moins subir les moqueries, les remarques irrespectueuses, et leur travail va enfin pouvoir être reconnu.

 

Je sais, les scientifiques et ce genre de revue ne touchent pas la majorité de la population, mais cela va dans la dynamique du saut quantique, et cela donne un grand espoir à tous ceux qui oeuvrent en silence, en catimini, qui ont peur d'affirmer qu'ils peuvent guérir autrui, tout cela parce qu'ils n'ont pas fait de cursus médical.

 

Nous aurons toujours besoin de médecins, de spécialistes en chirurgie... quoique, les machines sont déjà bien implantées dans ce domaine. Ce que je veux dire c'est qu'effectivement je n'ai pas de formation en médecine, ni en biologie et encore moins en anatomie, mais je vois, je sens l'énergie des organes, du cerveau, d'un chakra. Pourquoi dénigrer sans cesse ce qui est différent, simplement parce qu'ils ont peur ? Si les scientifiques commencent à s'intéresser au fonctionnement de l'inconscient, et arrivent à prouver technologiquement leurs affirmations, ou les miennes (et les vôtres !), alors tant mieux, et que tout le monde s'en réjouisse au lieu d'en avoir peur. Car cela signifie aussi que petit à petit la science et l'énergétique vont collaborer. Cela semble lointain, je sais, mais j'y crois de tout mon coeur, et je vous invite à placer cette intention dans votre coeur également, afin que de plus en plus de personnes qui travaillent avec les énergies, puissent être reconnues pour les bienfaits avérés qu'elles apportent à ceux et celles qui souffrent.

 

Je ne dis pas qu'un antibiotique n'est pas nécessaire quand une bronchite vous cloue au lit et vous empêche de travailler (bien que pour moi toute maladie ait une cause psychologique, donc même une bronchite a sa raison d'être, mais on est encore dans un monde où il faut travailler et payer ses factures, et où se reposer est mal vu). Ce que je dis, c'est que toute collaboration apportera un plus grand bénéfice à tous, alors pourquoi les praticiens en allopathie sont-ils si rigides, sinon parce qu'ils sont dans la peur de l'inconnu, ou dans la peur de perdre leur crédibilité et en retirer un manque à gagner financier ?

 

Et c'est exactement ce que décrit cet article (plus bas vous trouverez le lien pour accéder au site) : ce conditionnement que chaque être humain porte en lui malgré lui, et qui fait que la plupart des allopathes résistent au changement, à ce qui est inconnu, par peur de perdre leurs repères, leur petit confort, leurs acquis.

 

Mais n'est-ce pas un merveilleux cadeau pour soi également, que de reconnaître qu'on ne sait pas tout ? Qu'on peut encore apprendre, et que justement il y a des personnes qui n'ont peut-être pas fait médecine, mais qui savent comment faire disparaître une allergie ou empêcher une opération, simplement par la connaissance des énergies et des fonctionnements énergétiques du cerveau et de l'adn multidimensionnel ?

 

Dans certains pays, comme aux Philippines, ou au Brésil, des êtres merveilleux font des opérations à mains nues, et des milliers de patients vont se faire opérer par eux. Mais si cela se passait en Europe, tout le monde crierait au scandale, et les lobby pharmaceutiques et les médecins s'empresseraient de mettre en prison cet être, au lieu de faire preuve d'humilité et apprendre, pour unir les efforts de chacun à vouloir soulager les autres.

 

Apprendre nos limites, savoir les respecter, afin que d'autres puissent prendre la relève.... Parce que si je ne sais pas tout, eh bien les scientifiques et les médecins non plus !

 

Mais je vous laisse lire tranquillement cet article, qui j'espère sera suivi par une multitudes d'autres découvertes, permettant à tous, médecins et travailleurs de lumière, d'oeuvrer main dans la main pour le bien-être des patients en souffrance, et que la petite guéguerre entre les uns et les autres puisse enfin se dissoudre. Car il existe des egos entêtés partout, et c'est seulement si chacun y met du sien, en écoutant les peurs des uns et des autres, les souffrances respectives, que chaque être humain, quelle que soit sa formation et ses croyances, pourra s'unir et proposer des soins variés, performants et adaptés à la demande de chacun.

 

Après tout, même si on a tous des factures à payer, notre but n'est pas, cependant, de se faire de l'argent sur la souffrance des autres (n'est-ce pas chers laboratoires pharmaceutiques ?!), mais bel et bien d'offrir nos capacités, qu'elles soient acquises par des planches anatomiques ou des cours sur les chakras, parce qu'on a envie d'aider son prochain.


 

http://www.sciencesetavenir.fr/politique/le-cerveau-refuse-de-changer-d-opinion-politique_109310

 

 

 

 

Cela n'est pas pour maintenant, mais cela débute maintenant

 

 

Si deux médecins psychiatres ont fait le choix de collaborer avec moi, alors chaque médecin le peut. Mais pour cela, il est nécessaire de cesser de croire qu'on détient la Vérité, et que c'est l'Unique, et commencer à ouvrir plus largement notre conception de la maladie. Lorsque j'ai en consultation une personne en pleine dépression suite à du mobbing, un deuil ou autre, et que je capte que ses ressources énergétiques ne sont pas suffisantes pour supporter un soin avec moi, je n'hésite pas à lui proposer d'aller d'abord parler avec un médecin psychiatre, voire à prendre des médicaments appropriés comme une béquille, afin de permettre un temps de repos, de ressourcement. Et lorsque la personne a déjà une meilleure compréhension de son vécu, une plus grande écoute pour elle, qu'elle a retrouvé motivation et envie, alors on peut travailler ensemble.

 

Et là je dis merci au médecin, qui a des connaissances que je n'ai pas.

 

Dans la Joie et la Lumière,

 

Sylvie 

 

 

Ce texte peut être partagé mais en aucun cas modifié, et la source précisée.

 

 

Please reload

Please reload

Archives

© 2008 lumiere-d-etre.ch