November 2, 2017

October 22, 2017

August 16, 2017

Please reload

Posts Récents

Le moment présent

November 25, 2016

 

 

Il est une blessure que chaque être humain porte en lui : la séparation.

 

Au moment de votre toute première incarnation, vous avez expérimenté la notion de perte d'appartenance au Grand Tout. Votre lien à la Source s'est retrouvé caché, créant en vous une déconnexion illusoire d'avec celle-ci. À cela s'ajouta la peur...

 

Cette peur vient de la perte de l'identification à votre Essence. Ne sachant plus d'où vous venez, à quoi vous appartenez ou êtes reliés, le cerveau a dû mettre en place un stratagème de survie : l'ego.

 

Aujourd'hui certains affirment qu'il faut tuer l'ego, le faire disparaître, ou au moins faire comme s'il n'existait pas. Je dirais que je suis d'accord avec cette vision jusqu'à un certain point, car notre nature humaine s'est tellement identifiée au mental, à l'émotionnel et au corps physique, qu'il est à mon avis une étape très importante à respecter avant de pouvoir se dissocier de l'ego : l'intégrer...

 

Eh oui, cela semble bien paradoxal, et je vais vous expliquer de quoi il s'agit.

 

Dans mes conférences, je donne de nombreuses informations simples afin que chacun puisse les recevoir et les intégrer. Je vais faire de même ici, et donc si certains de mes propos vont à contre sens de vos croyances, c'est ok. Parfois il est préférable de ne pas donner toute l'info détaillée et de juste attendre que les personnes auxquelles je m'adresse décident des infos supplémentaires dont elles ont besoin. C'est le conseil que je donne également aux parents qui se demandent ce qu'ils peuvent dire à leurs jeunes enfants ou pas : je leur suggère toujours de répondre brièvement, et si l'enfant n'en demande pas davantage, alors inutile de s'épancher en d'autres phrases inutiles pour le moment. Vous pouvez aussi lui demander si vos infos lui suffisent, si cela répond à son questionnement, et s'il vous dit oui, alors pourquoi vouloir aller plus loin ? Cela ne fait pas de sens, il vous donne l'info que c'est assez pour le moment.

 

Faites confiance aux autre, enfants ou adultes, pour choisir leur moment, leur rythme, pour recevoir d'autres infos. Chacun est capable de poser une question supplémentaire si vous arrêtez de vouloir donner des réponses performantes...

 

Lorsque je fais une conférence j'ignore toujours ce qu'il va se passer. Au début cela me stressait beaucoup, à cause de mes peurs de ne pas être à la hauteur des attentes des spectateurs. J'avais des sueurs froides, je devenais un ours aux aguets et me retirait dans ma tanière pendant 20 mns avant la conférence. Puis j'ai compris que chaque individu avait ses propres attentes, que je ne pourrais donc satisfaire chaque être humain présent tant que je ne respectais pas mes propres besoins du moment présent, à savoir faire une pratique énergétique juste avant la conférence.

 

Ainsi je cessais de me faire du souci pour la suite, et je me donnais une écoute attentive dans le moment juste avant la conférence, me permettant de faire exactement ce dont j'avais besoin plutôt que de me laisser aspirer par mes peurs et croyances. En me donnant ce droit à me respecter dans mes besoins du moment présent, je réalisai que cela m'ouvrait des perspectives insoupçonnées car en réalité cela me permettait d'accéder à une autre dimension : celle de la Reliance. A Soi tout d'abord, mais également aux autres personnes présentes dans la salle. 

 

Je n'allais plus m'adresser à des personnes apeurées, coincées dans leur mental, à leur ego, mais bien à leur nature divine. Ce fut une véritable découverte pour moi, car alors se produisirent des situations très intéressantes pendant les conférences : je ne savais pas ce que j'allais dire, mais tout venait en moi spontanément, et si je m'égarais, ou si je perdais le fil, il me suffisait de revenir dans la pleine présence du moment présent, et alors je pouvais reprendre immédiatement le fil du sujet, ou "entendre" intuitivement les besoins de l'assemblée présente. C'était magique ! 

 

C'EST  magique.

 

Depuis, dans toutes mes conférences, je constate que l'écoute de mon intérieur avant d'écouter l'intérieur des autres, me permet d'adapter à chaque minute, chaque seconde, le contenu de mon intervention. Si une personne pleure, si elle me questionne, si elle s'agace, si elle veut tout savoir et comprendre, je reviens en moi, tout simplement. et je ne pense pas à satisfaire, à être performante ou à prouver quoi que ce soit. Je SUIS, c'est tout, et en étant dans cette pleine présence au SOI, je ne suis plus limitée. Mes réponses sont en général suffisantes pour satisfaire la curiosité, apaiser une peur ou un mental trop présents. Et je demande toujours si cela leur suffit ou pas, et je m'adapte. 

 

Pour moi cette notion de m'adapter est très confortable comme expliqué plus haut : je n'ai plus besoin de me faire de souci de comment répondre, quoi aborder, quoi apporter... c'est mon écoute dans le moment présent qui permet la manifestation de ma clairvoyance, en reliance avec les âmes présentes, et l'écoute de mon âme. Tout est forcément parfait, juste, adéquat, quoique je dise ou fasse. Et n'y voyez aucun orgueil dans ce constat, mais juste un signe de ce qui vous attend si vous cessez de vous laisser aspirer par vos peurs et limitations mentales. 

 

Donc vous voyez bien qu'il n'est pas nécessaire de tuer l'ego, mais de l'intégrer sans vous y laisser submerger, sans y mettre votre attention plus que quelques minutes, sans prendre parti, sans croire que c'est la réalité. Car tout cela n'est qu'énergie, un mouvement d'énergie, qui passe à travers vous si vous décidez en conscience de ne pas vous focaliser dessus, que cela soit une douleur, une inquiétude, une pensée... Laissez-les vivre en vous pour en observer la fréquence, en goûter la saveur, puis remerciez et focalisez votre attention sur tout autre chose, comme votre espace du coeur, ou votre respiration ventrale (et non plus dans les épaules et le haut de votre poitrine).

 

C'est tellement simple de vivre dans le moment présent, et c'est tellement rapide de retourner dans le fonctionnement limité de votre ego. Et ce n'est pas en le combattant que vous réussirez à lâcher-prise, mais en l'accueillant tel qu'il est dans ce moment présent, puis en lui disant avec sincèrité que vous l'aimez, mais que vous décidez de mettre votre attention sur autre chose maintenant (respiration, chakra du coeur ou autre, peu importe, du moment que cela est dans votre intérieur).

 

La clef c'est de cesser de regarder l'extérieur, et de donner un pouvoir à cet extérieur de vous rendre heureux ou malheureux. Car seul votre intérieur a ce pouvoir-là. Si vous réalisez que vous seul êtes la maître à bord du bateau de la Vie, et que cela se passe dans le moment présent, alors vous n'aurez plus peur, vous accueillerez ce qui est depuis votre coeur au lieu de votre tête, et alors l'extérieur changera également.

 

L'illusion que vous cautionnez et nourrissez en donnant le pouvoir aux autres de définir ce qui est bon pour vous ou pas, au lieu de ressentir, disparaîtra d'elle-même. Vos guerres intérieures apaisées généreront la paix mondiale. Mais tant que vous laissez vos pensées, vos émotions, fuir hors de vous, vous épuisez vos ressources énergétiques précieuses, vous vous empêchez de vivre la vraie vie et survivez dans les scenari imposés par les médias, les gouvernements, les autorités pharmaceutiques, les banques etc. Est-ce cela que vous voulez vivre ? 

 

Alors soyez doux, compatissant et tolérant avec votre ego, mais rappelez-lui gentiment et fermement que c'est VOUS le Dieu, le Maitre et le Co-Créateur, que c'est VOUS seuls qui décidez de ce qui est juste de faire pour vous, de quelle manière et à quel moment, avec qui etc. 

 

Le pouvoir du moment présent c'est cela, et cela ouvre une porte multidimensionnelle vous donnant accès aux chuchotements de votre âme, pour que vous puissiez être guidés au plus près de l'Amour, de l'Abondance.

 

Je vous souhaite de merveilleuses expériences dans ce moment présent, dans ce souffle divin à la fois invisible et tellement puissant.

 

Dans la Joie et la Lumière,

 

Sylvie

 

Ce post peut être transmis mais en aucun cas modifié de quelque manière que ce soit. 

 

 

Please reload

Please reload

Archives

© 2008 lumiere-d-etre.ch