November 2, 2017

October 22, 2017

August 16, 2017

Please reload

Posts Récents

Les jugements

February 13, 2016

 

Comment ne pas juger... ?

 

Pour aborder ce sujet, je suis obligée de parler du judéo-christianisme. Certaines personnes se sentent parfois accusées, critiquées par moi lorsque je décris les méfaits des hommes "de Dieu" sur les êtres humains, mais je me contente d'observer les faits. Parfois cela m'attriste, ou m'agace, ou me révolte de constater les dégâts des religions sur l'épanouissement de l'humanité, mais ce n'est pas mon combat. D'ailleurs je n'ai aucun combat, et vous comprendrez mieux, à la fin de ce post, pourquoi ce genre d'accusation à mon encontre est tout à fait déplacée. 

 

Certains vont me juger, et leurs jugements vont générer différentes émotions et sentiments en eux également : colère, soulagement, compréhension, agacement etc etc. Je vous propose donc de lire mes explications, en gardant à l'esprit que je ne souhaite que vous apporter un éclairage de ce que chaque humain porte en lui, qu'il soit tibétain, athé, qu'il vive en occident ou en orient, qu'il soit homme ou femme. Et si mes posts ont un but, alors c'est celui du partage de mes expériences, de mes connaissances et découvertes, afin de vous apporter d'autres possibles pour votre bien-être et votre avenir. Jusqu'à ce que la conscience humaine évolue et alors d'autres prendront le relai.

 

A l'origine Jésus et sa bien-aimée Marie-Madeleine ont véhiculé leurs paroles douces et réconfortantes afin que chaque être humain, quels que soient sa classe sociale, son niveau intellectuel, puisse revenir à sa nature divine. Cette mission échoua malheureusement, car cela généra la peur chez les dirigeants. En effet, donner le sentiment profond que chaque être vivant a le même droit à être aimé, respecté, que n'importe qui d'autre, mettait en danger le pouvoir des hommes au pouvoir...

 

Vous me direz qu'il y a eu bien d'autres abus de pouvoir avant le christianisme, et je vous dirai que je suis tout à fait du même avis. Mais ici j'aborde la problématique du jugement, et pour moi c'est en relation directe avec ce que les hommes ont fait des enseignements de ces deux Etres de Lumière. Car dans les temps anciens, les gens réfléchissaient peu à leur condition, il vivaient dans une sorte d'anesthésie, avec le camp des riches et celui des pauvres, le clan des dominants et celui des dominés. Chacun naissait à une place et y restait jusqu'à la fin de sa vie. En cela Jésus et Marie-Madeleine ont généré un tremblement des croyances de sentiment d'infériorité chez les "petites gens", avec une lueur d'espoir grandissante de pouvoir changer leur vie en reconnaissant enfin leur véritable nature... 

 

...Et un tremblement de peurs de la chute de la part des hommes haut placés.

 

Sans aller dans les nombreuses croyances qui ont asservi les êtres humains, je vais vous énoncer quelques joyeusetés transmises par le judéo-christianisme (je le répète je fais la différence entre les enseignements christiques et les déviances créées de toutes pièces "mentales" par des êtres humains comme vous, comme nous.

 

A la base il y eut donc la peur de la part des personnes riches et puissantes, car il n'était pas question que le peuple puisse entrevoir ne serait-ce qu'un seul rayon d'amour dans leur coeur. L'amour est en effet la clef de la guérison de tous les maux. Mais quel dirigeant, encore aujourd'hui, souhaite réellement voir son peuple retrouver la pleine confiance en soi, la plénitude intérieure qui libère de toutes les entraves ? Citez-m'en un seul...

 

On fit croire au peuple que chaque être humain était responsable - dans le sens coupable- de la crucifixion de Jésus. En quelque sorte ce fut le cas, puisque le peuple laissa faire... mais c'est une autre histoire. 

 

Toujours est-il que le peuple, en voyant ce que les hommes au pouvoir pouvaient faire, préférèrent sans doute ne pas agir pour sauver leur peau et celles de leurs êtres aimés. C'est tout à fait compréhensible. Mais certains se sentirent coupables, eurent des regrets, se jugèrent comme lâches, Certains, se condamnant ainsi, eurent envie de répandre la compassion, l'ouverture du coeur, quitte à y perdre leur propre vie. Ils furent jugés, tout comme Jésus, tout comme les sorcières, tout comme les guérisseurs, tout comme les druides etc etc. Car ils perturbaient grandement la têt et le coeur de chaque homme et femme.

 

Les jugements devinrent de plus en plus durs, et de nombreuses lois durent être édictées afin de soumettre toujours davantage la population à la peur... Question : avez-vous le sentiment qu'il se passe la même chose actuellement ? Eh bien oui, tout le monde juge en permanence, entre ce qui est bien et ce qui est mal, entre ce qui est beau et ce qui ne l'est pas, et cela crée sans cesse la peur de ne pas être dans le "bon camp".

 

A ce stade vous aurez compris combien la peur et le jugement sont liés, et j'aurai sûrement d'autres points à partager à ce propos. 

 

Les mots du jugement sont liés à deux verbes : falloir et devoir. Dès que vous êtes dans ce langage, alors vous êtes dans la tête, dans l'obligation, dans le non amour. Vous vous jugez trop gros ? Alors vous devez perdre du poids parce que vous vous jugez moche, pas beau etc. Vous faites peu de sport et vos amis se moquent de vos muscles un peu raplapla ou de votre coeur trop lent ? Alors vous vous dites que vous devez vous inscrire dans une salle de sport. Je pourrais vous citer des dizaines et dizaines de croyances liées au jugement et à la peur qui en découle.

 

Je vous propose ce petit jeu : observez combien de fois par heure vous utilisez ces deux verbes de non amour "devoir" et "falloir"... Et écoutez les autres. Combien de fois parlent-ils ainsi, déconnectés de leurs ressentis, de leurs intuitions ?

 

Nous avons tous été formatés depuis très longtemps à réfléchir, mais plus à sentir. Les dogmes imposés par les hommes d'église (il y en a de sincères, bien entendu) ont poussé la population à vivre dans la peur du jugement et de la condamnation éternelle. Le manque d'instruction et la menace permanente du jugement a maintenu la plupart des croyants chrétiens à suivre les jugements des autres plutôt que de ressentir ce qui était juste pour eux. C'est bien triste mais c'est ainsi.

 

Aujourd'hui vous pouvez tout à fait croire en Jésus, en l'église si vous le souhaitez, je n'ai pas à vous dire que vous avez tors ou raison. Mais combien parmi vous sont capables de ne pas juger ? J'espère que le nombre s'agrandit chaque jour, pour que les coeurs puissent enfin s'ouvrir à nouveau, que chaque être humain puisse enfin se voir tel qu'il est en réalité : une perfection divine, un être méritant l'amour et la compassion. Cette compassion qui ne peut exister si le jugement est là. Les deux ne peuvent tout simplement pas co-exister.

 

Le jugement est telle une gangrène, générant peur et immobilisme. 

 

Il n'est plus question de vous battre pour vous extraire des jugements, mais de simplement revenir à vos ressentis, à chaque instant de votre vie. Et au lieu d'agir pour correspondre à des critères, au lieu de fonctionner avec un mental dirigiste et limité, je vous invite à prendre une simple inspiration profonde, à fermer les yeux, et ressentir votre corps, ce qu'il vous dit. Et vous aurez la réponse de ce qui est réellement juste pour vous ou pas, plutôt que de donner ce pouvoir à des personnes qui sont nées il y a près de 2000 ans, et qui n'étaient que des hommes après tout, comme vous, comme moi. 

 

Vous êtes les seuls à savoir ce qui est juste ou pas pour vous.

Vous seul avez ce pouvoir sur vous. 

 

Vous êtes tous sur le chemin des retrouvailles avec votre véritable nature, hors de toute dualité et de tout jugement. Il vous suffit d'être un peu vigilant, afin de ne pas tomber dans le piège des jugements et des peurs, et revenir à vous, dans le moment présent, pour ressentir votre vérité intérieure. Et celle-ci n'appartient qu'à vous, n'a pas besoin d'être imposée ou dictée à une autre personne que vous.

 

Vous êtes tous différents, vous êtes tous unique. Aucune vérité ni jugement ne saurait concerner tout le monde, cela est tout simplement insensé. Il est temps de vous aimer tel que vous êtes, avec amour et compassion, quels que soient les résultats de vos expériences. Ni votre âme ni la Source n'attendent de vous que vous vous fondiez dans les croyances des autres. 

 

Je pourrais encore dire beaucoup de choses concernant le jugement et cela réapparaîtra sans doute dans d'autres posts. N'oublliez pas que j'accueille toutes vos questions et remarques (je ne citerai que votre prénom et votre première lettre de nom de famille) afin d'ouvrir davantage de dialogues et de compréhensions.

 

Dans la Joie et la Lumière

 

Sylvie  Zindel

 

Partagez ce post avec vos proches mais en aucun cas n'en modifiez le contenu.

 

 

 

 

 

Please reload

Please reload

Archives

© 2008 lumiere-d-etre.ch